Les petits lapins

Adopter un lapin nain, avant l’achat

 Avant d’acheter un animal de compagnie, quel qu’il soit, il faut toujours bien réfléchir et se poser les bonnes questions. Car un animal, surtout quand il est bébé, que se soit un chien, un chat ou un lapin, fait très vite craquer.

Adopter un lapin nain, un acte mûrement réfléchi 

L’achat d’un animal doit être longuement réfléchi et ne doit pas être le fruit d’une envie instinctive. Acheter un être vivant sur un coup de tête peut paraître totalement aberrant pour certains (heureusement !) mais pourtant chaque année, à la veille des vacances 100 000 animaux sont abandonnés par an. Ainsi chaque année de grandes campagnes de communication sont lancées pour informer et sensibiliser.

L’abandon est un crime, réprimé sévèrement par la loi mais qui a lieu chaque année, étant souvent la conséquence d’adoptions irréfléchies.

Ainsi, on n’achète pas un animal comme on achète un jouet. Un lapin angora ressemble à une petite peluche sur patte (photo ci-dessous), pourtant cette peluche, si elle n’a coûté que 45€ à l’achat demande un investissement énorme, en temps, en argent et en amour.

Parmi ces peluches, se trouve un petit être vivant exceptionnel qui s’appelle Pitchoune ! Trouvez l’intrus !

 

Les points importants à traiter avant d’adopter un lapin

Le lapin nain, un engagement d’attention et d’amour

Vous êtes seul(e) et très occupé(e), vous avez une activité professionnelle extrêmement prenante, ainsi, si vous pensez que vous n’aurez pas le temps de pouvoir sortir votre lapin plusieurs heures par jour de sa cage, alors il est préférable de choisir un autre animal de compagnie.

Quand vous sortez votre lapin de sa cage, il faut le surveiller attentivement, si vous ne voulez pas vous retrouver avec votre papier peint arraché, vos meubles grignotés ou vos fils électriques sectionnés. De plus, un lapin est un animal qui a besoin d’amour et d’attention, il demande donc une certaine considération. Ce n’est donc pas le tout de le sortir de sa cage, lui jeter un coup d’œil de temps en temps puis le renfermer.

Le lapin a besoin qu’on lui accorde de l’attention, qu’on le caresse, qu’on le félicite, qu’on l’aime et il vous rendra naturellement cet amour. Vous pouvez même lui apprendre quelques numéros de dressage, les lapins sont des animaux intelligents, vous pouvez jouer avec eux. Si vous n’y prêter aucune attention, ça n’en vaut pas la peine, votre lapin sera malheureux.

Le lapin nain est fragile et n’est pas un jouet cadeau pour les enfants

Le lapin, même sous ses allures de peluche, n’est pas un jouet mais un être vivant, et plus que cela, c’est un animal vulnérable. En effet la fragilité du squelette du lapin constitué de petits os légers le rend sujet aux fractures. Cela peut être le cas si vous le tenez mal dans vos bras et que celui-ci tombe, ou si vous le tenez mal et qu’il se débat, il peut alors se blesser lui-même et se luxer la colonne vertébrale. Un lapin est donc fragile et ne constitue en rien un cadeau pour les enfants !

 

 

Le lapin nain, un engagement dans le temps

Le lapin nain vit longtemps, entre 8 et 10 ans en moyenne. Mais avec les progrès de la médecine animale, des régimes mieux adaptés, et surtout des meilleures conditions de vie et de traitement qu’auparavant, le lapin nain peut vivre encore plus longtemps et atteindre 14 ans ! Vous l’avez donc compris, adopter un lapin, c’est s’engager dans le temps. C’est s’engager à lui apporter tous les soins et l’amour nécessaire pendant peut-être plus de dix années. Êtes-vous prêt à vous en occuper pendant tout ce temps ?

 

 

Le lapin nain, une responsabilité à assumer

Vos enfants rêvent d’avoir un petit lapin à choyer et ce depuis des années, d’autant plus que tous leurs copains d’école ont un animal à la maison. Vous passez donc pour les mauvais parents cruels envers leurs enfants. Attention avant de craquer, si vous céder à leur demande, il faut anticiper qu’une fois la « nouveauté » passée les enfants peuvent vite se lasser de leur compagnon et le négliger, se sera alors à vous d’assumer la présence de ce petit être chez vous et d’en prendre soin.

Il faut également réfléchir à la question des vacances. Que faire de votre lapin nain quand vous partez plusieurs semaines ? Plusieurs solutions se présentent :

  • Le laisser seul à la maison. Si vous partez juste un week-end, vous remplissez le râtelier à fond de foin et en rajouter un deuxième si nécessaire, idem pour le biberon d’eau, et verser un bol bien rempli de croquettes. Votre lapin ne manque de rien, vous pouvez le laisser deux jours sans problème.
  • Le laisser à la maison et quelqu’un passe tous les jours. Cela peut être votre voisin, un parent ou un ami qui habite pas loin et veut bien vous rendre service en passant tous les jours chez vous vérifier que votre lapin ne manque de rien, le sortir se dégourdir les pattes, le câliner et le brosser de temps en temps si c’est un lapin angora.
  • Le laisser chez quelqu’un de confiance. Vous pouvez l’emmener chez un parent ou un ami qui sera heureux de l’accueillir et qui saura s’en occuper soigneusement
  • L’emmener avec vous. Vous pouvez également opter pour cette option à savoir, qu’il faudra toujours autant s’en occuper même en vacances, et qu’il faudra aussi réussir à faire rentrer la cage dans la voiture et ça, ce n’est pas une mince à faire, même si ce n’est pas impossible.
  • Le faire garder par une association ou un/une « rabbit-sitter ». Si vous tapez « garde d’animaux » ou « garde de lapin » dans les moteurs de recherche vous découvrirez de nombreux organismes qui mettent à votre disposition un ou une personne qui s’engage à garder votre animal à domicile ou à le prendre en charge dans la structure prévu le temps de vos vacances.

Le lapin nain, un engagement financier

Si le lapin ne coûte que 45€ en animalerie, parfois 15€ dans certains élevages, il faut prendre en compte tous les autres frais à assumer, que se soit la cage, les ustensiles, la nourriture, comme les soins. Et même si le lapin est un petit animal, particulièrement le lapin nain, les soins vétérinaires ne sont pas donnés pour autant. Pour plus d’informations et de détails, vous pouvez consulter la page « Les dépenses ».

Le lapin nain, la cohabitation

Si vous avez déjà chez vous un chien ou un chat, posez-vous la question : pourront-ils cohabiter ensemble ou devrais-je enfermer le chat chaque fois que je sors mon lapin ? À savoir que la cohabitation entre chat et lapin ou entre chien et lapin est loin d’être impossible, elle peut par contre prendre du temps et être assez fastidieuse, mais cela ne pourra être que gratifiant au final.


Le lapin nain, un engagement régulier

Si vous décidez d’adopter un lapin nain angora, il faut savoir qu’il primordial de le brosser tous les jours et ceci pour de nombreuses raisons que vous retrouverez dans la page Quel lapin choisir ? Il faut également s’engager à lui donner à manger, à lui changer son biberon d’eau, à le sortir tous les jours, à nettoyer sa cage toutes les semaines, à lui couper les griffes quand vous voyez qu’elles sont trop longues, et à le faire vacciner tous les ans.

Conclusion

Après tous ces points, si vous êtes prêt à vous occuper d’un lapin nain, à l’assumer, l’aimer et en prendre soin jusqu’à ce qu’il vous quitte, alors n’attendez plus ! Vous allez vivre une formidable aventure avec votre compagnon :)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous
Pin It